Comment se deroule l’assurance auto pour la conduite accompagnee ?

Les mineurs pourront bénéficier d’une expérience en conduite automobile grâce à la conduite accompagnée. Cette méthode permet à ces jeunes conducteurs de se familiariser avec la circulation sous la supervision d’un adulte expérimenté. Bien que les accidents soient rares, il convient tout de même d’inclure ce mineur dans l’assurance automobile. Alors comment cela se déroule ? La suite de cet article vous permettra d’en savoir un peu plus sur le sujet.

Prévenir son assurance pour commencer

Avant d’aller plus loin, il convient de connaitre elle fonctionnement. Pour faire simple, elle consiste à prendre en charge l’apprentissage en conduite automobile d’un mineur âgé de 15 ans minimum. Elle est également soumise à plusieurs conditions. Le souci des accompagnateurs est de savoir comment s’assurer en conduite accompagnée. La meilleure chose à faire est d’inclure le mineur dans votre assurance automobile en prévenant bien évidement votre assureur. Ce dernier se chargera alors d’étudier votre demande.

L’assurance automobile est obligatoire en France. Le niveau de garanties varie en fonction des besoins et le mineur en tant que deuxième conducteur en fait partie. Il est donc normal de prévenir votre assureur avant de la commencer. Cela permet à l’assureur d’ajuster ou d’étendre le contrat en fonction. Il y a la formule « jeune conducteur » adaptée à ce genre de cas chez les assureurs.

Comment fonctionnent les garanties ?

Une fois qu’un mineur adhère à votre assurance automobile, il bénéficiera de la protection tout comme vous. En cas d’accident, la couverture s’applique à lui, mais il y a une franchise. Une partie de la charge incombe ainsi à l’assuré en cas d’accidents.

Il faut aussi noter que la responsabilité de l’accompagnateur est engagée en cas d’accident dont la faute incombe au conducteur de la voiture assurée. Ce dernier prend en charge la réparation des dommages causés à autrui et ses points de permis seront retirés. En revanche en cas de non-responsabilité, les réparations des dommages sont assurées par votre assureur ou celui du véhicule en faute.

Quel profil avoir pour être accompagnateur ?

Il importe de souligner que n’importe quel conducteur ne peut prendre en charge un mineur. Il existe des conditions qu’il faut respecter pour cela. Pour que votre demande d’inscription du mineur à la compagnie d’assurance soit acceptée, il faut que le permis de l’accompagnateur ait une ancienneté d’au moins 5 ans. Durant cette période, aucun délit routier ne doit être commis.

Quels sont les impacts de cette conduite accompagnée ?

Vous devez savoir que l’ajout du jeune conducteur dans votre contrat aura des impacts. Il faut noter que ce rajout est gratuit et n’entraine aucune surprime. Toutefois, si vous souhaitez étendre les garanties une prime en plus pourra être ajoutée également.

Elle donne droit à un tarif préférentiel au jeune conducteur. Lorsqu’il aura son permis et en souscrivant une nouvelle assurance auto, il aura une réduction de 50% la première année. Cette dernière sera réduite de moitié (25%) la deuxième année si aucune infraction et accident enregistré. Pour la 3e année, la surprime sera supprimée selon ces conditions.